LA MALADIE DE LA MORT

De Marguerite Duras

Par la Cie La Pile

 

 

14 > 19 avril

mardi > 20h30
mercredi > 19h30
jeudi > 19h30
vendredi > 20h30
samedi > 20h30
dimanche > 18h00

 

 

Copyright : @Rémi Dubroca

 

Un homme paye une prostituée pour que, pendant quelques jours, elle s’allonge nue dans un lit, dans une chambre face à la mer noire, et se soumette à tous ses désirs. Il va essayer de l’aimer mais, se disant victime de la « maladie de la mort » ou l’incapacité d’aimer, son désir de possession se révélera un échec.
Dans ce court récit publié en 1982, dans lequel l’auteur exige que le rôle du narrateur soit lu et non joué, Marguerite Duras appréhende l’homme dans sa finitude, dans son enfermement, incapable de franchir ce gouffre dans lequel se tisse la solitude des corps. En présence d’une peintre dont les mains dessinent ce que voient les yeux de l’homme, deux solitudes se frôlent, se rapprochent puis se séparent dans un constat amer : « Ainsi cependant, vous avez pu vivre cet amour de la seule façon qui puisse se faire pour vous, en le perdant avant qu’il soit advenu ».

Distribution :

Mise en scène : Albane Laquet
Jeu : Madeleine Bongard et Thierry Mortamais
Univers sonore: Jean-Sébastien Bach et Benjamin Britten
Peinture : Florence Vernay

Lumière : Jean Tartaroli

 

durée : 1h10
À partir de 16 ans