Du 16 au 21 Octobre

Les Bonnes

Compagnie Pleine Louve

 

 

De Jean GENET

Deux sœurs planifient le meurtre de leur maîtresse. Profitant de son absence pour prendre sa place, elles répètent ce jeu dangereux.

La dernière cérémonie est pour ce soir.

L’auteur Jean Genet (1910-1986) commence à écrire en prison en 1942 : Notre-Dame-des-Fleurs publié en 1943, Haute surveillance publié en 1949 et le poème Le Condamné à mort paru en 1966.
Il rencontre Jean Cocteau en 1943 puis Jean-Paul Sartre en 1944 qui admirent son travail et le soutiennent.

En 1947, la première représentation des Bonnes, mise en scène par Louis Jouvet suscite un malaise voire du déplaisir (travestissement, meurtre…). On associe la pièce à l’affaire des sœurs Papin, deux domestiques qui avaient tué leur patronne et sa fille en 1933.
Il connaît le succès avec : Les Nègres (1959), Les Paravents (1961). En 1964, son compagnon Abdallah Bentaga, dont est inspiré Funambule (1958), se suicide. Il s’engage de plus en plus en politique, notamment dans la défense de l’homosexualité et la critique des prisons. Il reçoit en 1983 le Grand Prix national des Lettres tandis que les Bonnes entrent au répertoire de l’Académie française en 1985.

Distribution

Production : COMPAGNIE Pleine Louve

Jeu : Justine Petitjean, Marion Germain, Lucie Gomez
Mise en scène : Jacques Chambon.

ARTISTES issues de l’Acting Studio et le Cours Florent

DU 16 AU 21 OCTOBRE
MAR, VEN & SAM : 20H30
MER & JEU : 19H30
DIM : 18H

Durée : 1H15