ASMERALDIA, LA OÙ LES LARMES DU MONDE NE POURRONT PLUS NOUS TOMBER DESSUS

De Judith Willandsen

 par la Cie Le 8ème Sens

 

28 janvier > 2 février

mardi > 20h30
mercredi > 19h30
jeudi > 19h30
vendredi > 20h30
samedi > 20h30
dimanche > 16h00

Pour protéger sa petite soeur d’un quotidien familial oppressant, Samaëlle lui invente une planète imaginaire, sans adulte, et lui promet sans cesse de l’y emmener un jour. Malgré ces quelques moments d’évasion, la réalité les rattrape toujours, violente, implacable, poussant un jour Samaëlle à commettre l’irréparable. Le rêve se transforme alors en obsession, l’évasion en folie et tous les personnages se trouvent plongés dans une chute vertigineuse…

Avec cette tragédie moderne, Le 8ème Sens explore les violences intrafamiliales à travers les yeux de deux enfants. « Asméraldia, là où les larmes ne pourront plus nous tomber dessus » aborde les thèmes de l’emprise et de la reproduction de la violence, en alternant entre le monde onirique des enfants et celui des adultes, noir, dur et cru. Cet univers parfois poétique, parfois glaçant, est renforcé par une mise en scène visuelle millimétrée et une création musicale originale accompagnant le parcours des personnages. Le 8ème Sens offre un voyage poignant, brutal, où le spectateur est tenu en haleine jusqu’au dénouement final.

Distribution :

Mise en scène : Pierre-Alexandre Terpeau
Jeu : Marie Berger, Pauline Tanca, Pierre-Alexandre Terpeau et Judith Willandsen
Création musical : Clément Willandsen
Création lumières : Elisabeth Clément

 

 

durée : 1h
A partir de 14 ans